Les parcs nationaux et parcs d’État sont nombreux aux États-Unis, et ils peuvent facilement constituer un voyage à eux-seuls, avec leurs immenses étendues préservées de l’action humaine. La plupart des sites d’intérêts ont été légèrement aménagés pour en faciliter l’accès : quelques indications et astuces ne sont pas inutiles pour pouvoir en profiter pleinement.

Tarifs, horaires et conditions d’accès

L’entrée dans les parcs nationaux est généralement payante, souvent de l’ordre de 20$. Si vous envisagez de visiter un certain nombre de parcs, il existe un pass annuel « America the beautiful » à 80$, lequel permet d’accéder de manière illimitée à tous les parcs nationaux du territoire américain. Valable pour 1 an, un véhicule et 4 adultes de plus de 16 ans (les moins de 15 ans pourront l’obtenir gratuitement), il est très rapidement amorti.

Il faut prendre garde aux horaires d’ouvertures : les plus grands parcs sont ouverts en permanence, mais la plupart ferment la nuit. Mieux vaut se renseigner au préalable auprès du visitor center ou sur internet.

Enfin, des routes et itinéraires peuvent éventuellement être fermées selon la période ou les conditions météorologiques : là encore, le visitor center devrait pouvoir vous fournir toutes les informations nécessaires.

parc-nationaux-usa

La période idéale

Durant la période estivale, les parcs nationaux sont absolument bondés de monde : certains gros parcs affichent complets dès le mois de mars… Pour pouvoir vous offrir le luxe de ne pas réserver à l’avance, mieux vaut donc partir hors saison, en automne ou au printemps. Dans ce cas, attention aux températures qui peuvent s’avérer très fraîches, notamment dans certains parcs en altitude.

Se loger/camper dans les parcs nationaux

Dans les plus grands parcs on trouve en plus des places de camping des lodges. Plus confortables, ils sont aussi pris d’assaut durant la période estivale ! Pour ce qui est du camping, il est possible de choisir et réserver un emplacement sur le site officiel dédié (www.recreation.gov). Les places sont également rares dans les plus grands parcs.

Enfin, la solution du « backcountry camping » est possible dans tous les National Forests et la majorité des National Parks. Un emplacement, généralement perdu au milieu de la nature, vous est attribué à l’entrée du parc de manière totalement gratuite !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *