Aux États-Unis, les habitudes à adopter au restaurants diffèrent totalement de celles françaises : entre le service ultra-rapide, l’accueil plus que chaleureux des serveurs, les « doggy bags » et autres spécificités, la première halte dans un restaurant est souvent surprenante. Voici les quelques attitudes auxquelles il faut s’attendre et surtout réagir en conséquence.

Les habitudes à adopter au restaurant aux États-Unis

  • L’accueil chaleureux des (nombreux) serveurs

Aux États-Unis, on ne parle pas d’un seul serveur, mais plutôt d’une armée de serveurs : un premier se charge de vous accueillir et de vous placer, un deuxième vous sert immédiatement de l’eau et prend vos boissons, un autre se charge de votre commande et enfin, un dernier apporte les plats. Petit détail surprenant : tous se présentent en vous donnant leur prénom ! Par la suite et durant tout le repas, un serveur vous demandera si tout se passe bien. Dans ce cas, il convient de répondre avec un enthousiasme non dissimulé, surtout si effectivement, tout se passe bien.

  • Les « tips »

Le service n’étant pas compris dans la note comme c’est le cas en France, il convient de laisser un pourboire compris entre 15 et 20% de la note, pourboire qui sera par la suite partagé entre toute l’équipe. S’il n’est pas obligatoire de laisser un « tip », partir sans rien donner s’avère particulièrement mal venu, à moins que le service n’ait été vraiment mauvais.

  • Le « doggy bag »

Si vous ne terminez pas votre repas, il vous est possible d’emmener les restes dans une boite pour les manger plus tard, autrefois couramment appelée « doggy bag » mais de plus en plus souvent « box ». Cela évite le gaspillage et peut s’avérer très pratique compte tenu des grosses quantités habituellement servies.

  • Les cuissons

Il n’est pas rare de devoir indiquer au serveur la cuisson désirée, le plus souvent pour des œufs (habituellement servis au petit déjeuner) ou de la viande.

Pour les œufs, vous aurez donc le choix entre « over easy » (peu cuit), « over medium » (moyennement cuit) et enfin « over hard » (très cuit).

Pour la viande, entre « very rare » (bleu), « rare » (saignant), « medium hard » (à point) et enfin « well done » (bien cuit).

americaine-nourriture

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *