De plus en plus de compagnies aériennes proposent des vols low-cost entre l’Europe et les États-Unis. Une solution bien tentante, mais convient-elle à tout le monde ? Nous revenons dans cet article sur ces nouvelles offres, leurs avantages, et leurs inconvénients.

Où voyager en low-cost ?

L’essor du low-cost transatlantique vient du Nord, des compagnies islandaises et scandinaves notamment. Elles ont initialement proposé des vols à bas prix depuis leurs plateformes respectives au début de la décennie. Depuis quelques années, elles se sont installées à Londres, à Paris, et même à Nice. De l’autre côté de l’Atlantique, elles desservent New-York mais aussi Boston, la Floride, la Californie et même les Antilles.

Vu d'un avion de la compagnie low-cost Norwegian

Norwegian est aujourd’hui leader sur le marché des vols low-cost transatlantiques

Les Français peuvent donc profiter de tarifs réduits pour la plupart des grandes destinations touristique d’Amérique du Nord. Les compagnies étant récentes, les vols se font généralement à bord d’Airbus A350 ou de Boeing 787, des avions récents et confortables.

Des tarifs vraiment low-cost

Les tarifs dépendent bien évidemment des dates de départ, et de chaque compagnie.

Chez Norwegian, les Paris/New-York débutent aux environs de 280€. Certains vols de dernières minutes descendent sous les 250€. Notez que Norwegian propose également des vols directs pour la Floride, notamment Orlando et son attraction phare, Disney World ! D’autres compagnies proposent des prix intéressant. Citons notamment Air Transat, XL Airways, ou encore l’Islandais Wow Air, avec escale pour ce dernier.

Par comparaison, les compagnies régulières comme Air France ou Delta peinent à proposer des tarifs sous les 450€.

Quels avantages, quels inconvénients ?

En dehors du tarif, les avantages dépendent de chaque compagnie. Pour Norwegian, son principal point fort est d’offrir un tarif bas au départ de Roisy-CDG et de New-York-JFK. Deux aéroports bien desservis par les transports en commun. Wow Air, de son côté, propose des escales longues durées en Islande, une belle destination touristique. Plus originale, La Compagnie ne propose que des vols business, forcément plus chers qu’un vol classique. Mais ils restent très compétitifs par rapport aux sièges business d’Air France ou de Lufthansa.

Avion d'Air Transat, compagnie canadienne économique.

Sans être vraiment low-cost, Air Transat propose déjà depuis longtemps des vols économiques à destination du Canada.

Voyager low-cost présente cependant de vrais risques de surcoûts. En effet, au-delà du billet low-cost, tout vous sera facturé au prix fort. C’est notamment le cas des bagages en soute, du choix du siège, des repas, et des boissons. De quoi rapidement rajouter 150€ de surplus au prix de votre billet. Le tarif se rapproche alors beaucoup de ceux des compagnies régulières, qui ont l’avantage d’assurer des vols avec correspondance, par exemple.

Les vols low-cost sont une excellente solution pour les voyages d’agrément de courte durée. Pour des séjours plus longs, ou pour des destinations shopping, des compagnies classiques offrant plus de bagages en soute sont peut-être préférables.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *